10 février 2011

Le VRAI secret des Textures

Il y a quelques mois, j'ai commencé à me pencher sur la question de ces fameuses textures, connues en anglais sous le nom de 'flypaper textures', qui sont de plus en plus utilisées par les photographes, pour donner un côté plus artistique à leurs photos... comme ci-contre.
Je fais de la photo numérique depuis un moment maintenant, je suis graphiste donc j'ai accès à Photoshop, et vu qu'il y a pas mal de monde qui gagne du fric ce style art, et bien je me suis dit, 'Aline, ma fille, qu'est-ce que tu attends pour t'y mettre ?'

Comme j'avais aucune idée de la marche à suivre (techniquement) pour créer ce style d'image, j'ai farfouillé dans les moindres recoins de l'internet, pour trouver des tutos... Parce que sur l'internet, il y a tout. Et si c'est pas sur l'internet, ben c'est que ça existe pas.
Je cherche, je cherche, je cherche.... toujours les mêmes sites et blogs qui montent, en anglais principalement. Je suis finalement tombée sur un site en français mais qui n'était pas très instructif au final.
Pourquoi? Et bien, c'est tout bête : il y a deux styles de sites/blogs. Ceux qui expliquent les étapes mais qui parlent en language crypté. C'est à dire que pour comprendre les tutos, il faut d'abord être en possession de textures et que pour avoir ces textures, il faut les acheter au mec ou à la gonzesse qui fait le tuto. Et comme les textures ont des noms plutôt exotiques comme 'brouillard d'un matin d'automne' (généralement en anglais, en plus), on y comprend tchiboun. Pas très sympa, je leur fais pas de pub à eux.
Ou il y a ceux qui expliquent en survolant les étapes, comme le site français que j'ai trouvé. Mais, il, au moins, il a le mérite de filer des liens vers des textures à télécharger... Ce qui est super sympa et assez rare pour le souligner - alors, je lui fais de la pub : c'est Nature Photographie.

Sans textures et sans bon tuto, j'ai pris mon mal en patience et j'ai étudié ce que les autres avaient fait, pour essayer de comprendre. J'ai commencé à faire mes propres textures dans Photoshop, à partir de formes et de photos. Pour cela, j'ai photographié plein de surfaces chez moi : papier, bois, mur, etc. Et je me suis lancée. Il y avait des textures qui marchaient et d'autres moins. Certaines marchent mieux avec un style de photo.... Enfin, c'est assez amusant bien que ça prenne pas mal de temps.
Voici donc un petit tuto gratos ET je vous montrerai même mes textures.
ET, je vous montrerai comment faire vos propres textures (lien vers tuto en fin d'article). Je vais pas me faire des amis mais bon....


ETAPE 1
Photo brute d'une rivière que j'ai pris dimanche dernier pour essayer mon nouvel appareil. Il faisait beau et je suis allée me balader le long de l'Orb. L'eau était assez claire pour obtenir un bon reflet à la Atget. Sinon, la photo en elle-même, euh, rien de transcendent.


Généralement je garde l'image brute, sans faire de correction colorimétrique. Déformation professionnelle certainement mais je passe de suite en CMJK au lieu de conserver le RVB de l'appareil photo. Vous n'êtes pas obligé mais, vu que l'on va travailler avec les modes de fusion des calques, vaut mieux être prévenu... Sinon, si vous voulez imprimer votre oeuvre, il vous faudra d'abord l'aplatir puis la convertir en CMJN.
Donc dans Photoshop, CALQUE 1 = photo.


ETAPE 2
Maintenant, ça se corse comme dirait Napoléon (oui, c'est nul....). Le plus dur est de choisir les textures à appliquer. Perso, j'en essaie plusieurs jusqu'à ce qu'il y en ait une qui transforme vraiment la photo. Après, j'en ajoute deux ou trois de plus pour améliorer le tout.
J'ai fais plusieurs compositions avec cette texture, surtout sur la série des Turner (si vous voulez voir, c'est sur Redbubble et Flickr), texture qui donne un effet de toile.

CALQUE 2 = texture toile
J'ai changé le mode de fusion de ce calque de NORMAL à DENSITE LINEAIRE+ avec une opacité de 54%.
J'ai aussi ajouté à ce calque un filtre photo jaune.


ETAPE 3
A ceci, j'ai ajouté une autre texture qui ressemble à du vieux papier sali :

Donc CALQUE 3 = vieux papier
J'ai changé le mode de fusion de ce calque de NORMAL à DENSITE LINEAIRE+ en gardant l'opacité à 100%.


ETAPE 4
Encore une texture qui ressemble à une vielle nappe sale et tachée :
CALQUE 4 = nappe sale
J'ai changé le mode de fusion de ce calque de NORMAL à DENSITE LINEAIRE+ avec une opacité à 73% (avec une symétrie horizontale pour que les 'taches' soient plus équilibrées par rapport aux zones foncées de la photo).


ETAPE 5
Ben voilà, une oeuvre digne des grands maîtres flamands, Atget possédé par l'esprit de Rembrandt...


C'est tout con mais ça claque ....


Vous voulez voir d'autres créations ? Rendez-vous sur : beyond photography / au delà de la photo.
Vous voulez apprendre à créer vos propres textures ? Je vous ai préparé un second petit tuto.

(le même article en anglais sur The den of equity)